avec Michel Delpech au New Morning le 16 décembre 2000 [souvenirs]


Michel Delpech version java au New Morning

C’EST CE SOIR que s’achève la folle semaine entamée lundi dernier par Michel Delpech, l’auteur de « Chez Laurette » ayant réussi un étonnant retour sur scène, en occupant à quelques jours d’intervalle successivement l’Olympia, la Cigale et ce soir le New Morning. Pour cette troisième « java » parisienne, Delpech s’est transformé en jazzman avec, à ses côtés Claude Nougaro, pour une chanson, « La pluie fait des claquettes ». Il s’est aussi entouré de vrais puristes tels le pianiste René Urtreger, l’accordéoniste Marc Berthoumieux, l’harmoniciste Olivier Ker-Ourio et les choristes d’Arte of Soul. Sans oublier le comédien Pierre Richard, fou de jazz, et ses deux fils musiciens. Le guitariste Jean-Baptiste Brimont rejoindra, lui, pour trois chansons le quintet qui a escorté l’artiste tout au long de son étonnant marathon. La semaine a visiblement été fatigante, mais passionnante. « N’allez surtout pas le voir maintenant, il est hyper tendu », nous disait sa femme, lundi dernier vers 19 heures, tandis que nous nous dirigions vers les loges de l’Olympia. Sur scène, dès le deuxième morceau « Quand j’étais chanteur », toute angoisse s’était visiblement dissipée et, juste après, « Pour un flirt » offert en rappel à une salle debout, Michel se disait déjà impatient des deux étapes suivantes de son défi. Jeudi, à la Cigale, d’autres copains étaient là. On a pu voir Alain Chamfort, les Innocents, Louis Chedid, par exemple, et surtout CharlElie Couture, installé aux claviers pour un délirant « Wight is Wight » façon Stevie Wonder. Ce soir, c’est sa dernière tournée, à ne pas manquer. Michel Delpech au New Morning, 7-9, rue des Petites-Ecuries, Paris Xe. Ce soir à 20 h 30.

Le Parisien 16 décembre 2000

Michel Delpech

 

[MàJ le 4 janvier 2016] Michel Delpech est mort samedi soir…
En décembre 2000, Il avait fait la même semaine un concert à l’Olympia avec son tour de chant habituel, un concert à la Cigale avec des invités de la chanson et un dernier au New Morning avec des musiciens de Jazz. J’ai eu la chance de faire partie de ses invités. Nous avions joué deux titres ensemble. Il y avait d’autres invités prestigieux comme Claude Nougaro, c’était donc un honneur pour moi… Je l’avais rencontré seulement deux jours avant notre concert juste pour faire connaissance sans trop se dire ce que nous allions jouer. Tout s’est décidé le jour même deux heures avant ce concert au New Morning. Je connaissais toutes ses chansons, il n’y avait plus qu’à choisir et se faire plaisir. C’est pour moi le souvenir d’un homme charmant, souriant et très ouvert. Une rencontre qui ne s’oublie pas. Il est parti trop vite… Mais ses chansons restent. Salut Michel.

 

[MàJ le 5 janvier 2016] Jean Marc Jafet, ami de longue date, était le bassiste de Michel Delpech à cette époque. C’est lui qui avait donné l’idée de faire cette soirée au New Morning. Ce projet de 3 concerts dans la même semaine et dans trois salles parisiennes différentes était une idée géniale. Même s’il a été oublié dans l’article du Parisien, Thierry Eliez était aussi un des invités sur scène ! Merci Jean Marc pour ces précisions.

Facebook Twitter Email Email

Pas encore de commentaire... Lancez-vous !

Ecrivez un commentaire