Le Jazz Club Dunkerque est en deuil

A Dunkerque, il existe un endroit comme nul part en France : Le Jazz Club Dunkerque
TOUS les musiciens de jazz veulent absolument jouer dans ce club.
Vous me direz « pourquoi ? ». Eh bien, parce que c’est un endroit unique. Tous les artistes programmés y jouent trois jours de suite, avec en bonus un concert un après-midi dédié aux enfants et parfois un master class donné par le leader du groupe.
Mais le plus important est que le Jazz Club Dunkerque est tenu de main de maître depuis sa création (on ne compte plus les années) par un couple remarquable : Françoise et Jean Devienne. A chaque passage chez eux, c’est une aventure, un petit moment de vie à part. Quand on voit la difficulté de tenir un lieu de jazz de nos jours, on est épaté de rencontrer un public si nombreux, un tel accueil, un audience fidèle et bien renseignée due à une excellente communication faite par le club en amont. Certains fans font même la route depuis la Belgique.
J’ai eu la chance d’y jouer à huit reprises pour présenter mes propres projets ou avec d’autres artistes comme Louis Winsberg, Pierre-Jean Gaucher ou Mélanie Dahan. On est chaque fois heureux d’être reçus par notre couple fétiche et par la formidable équipe qui les entoure.
Je vous parle de cet endroit car Jean Devienne vient tout juste de nous quitter à l’âge de 92 ans. Le monde du Jazz est orphelin et triste. Le coronavirus n’est pas passé par là, Jean était déjà confiné car malade depuis quelques temps. Malgré tout, il se faisait un point d’honneur, même pas très en forme, d’être présent au premier rang aux concerts avec Françoise sa femme.
Il existe peu de photos de ce couple magique, très engagé et discret et même si nous n’avons pas l’habitude de publier des images privées, en voici une datant de 2011 pour l’album « In Other Words », qui illustre bien les bons moments passés ensembles quand nous n’étions pas sur scène.
De gauche à droite : Jean Devienne, Jérôme Regard, Stéphane Huchard, Giovanni Mirabassi, Françoise Devienne et votre serviteur derrière l’objectif.
Salut mon Jean… Merci pour tout. On pense à Françoise, à Fabrice, ton fils, magnifique musicien, et à tes autres enfants et petits enfants. Après ce confinement qui nous contraint tous, nous te célébrerons comme tu le mérites !

De gauche à droite : Jean Devienne, Jérôme Regard, Stéphane Huchard, Giovanni Mirabassi, Françoise Devienne et votre serviteur derrière l’objectif.
Facebook Twitter Email Email

Pas encore de commentaire... Lancez-vous !

Ecrivez un commentaire